Pour que ton couple dure, pas la peine d’envoyer « love » au 88500

Pour que ton couple dure, pas la peine d’envoyer « love » au 88500

En amour, pas de lois, pas de règles ….tu es ton propre maître et tes choix sont les bons. Personne ne sait mieux que toi-même ce qui est bon. Cet article est un questionnement sur la vision de l’amour dans la société actuelle où les gens connaissent parfois des séparations et des divorces douloureux. Le regard sur ces séparations est souvent lourd et culpabilisant. Tu étais probablement et sincèrement persuadé qu’une de tes relations ne connaîtrait jamais de fin. Il y a quelques exceptions qui nous permettent de questionner la règle, ses amours de jeunesse qui durent et grandissent dans le temps. Est-ce que ça doit nous faire rêver toi et moi?

Je suis toujours attentive au regard que mes patients portent sur le couple. Mes proches relaient bien souvent les tendances qui se dessinent dans les esprits des uns et des autres. Le point précis dont j’aimerais discuter est cette notion que l’on connaît tous du  » pour toujours ».

Pour beaucoup d’entre nous, et certainement parce qu’on a bouffé du Disney et autres comédies hollywoodiennes à l’eau de rose, le graal du couple serait d’avoir la certitude qu’on est avec « THE » personne qu’on aimera « pour toujours ». Il me semble pourtant que cette notion porte quelque chose de délétère, ce que l’on appelle en blabla de psy, mortifère. C’est à dire que de se dire  » toujours » pourrait justement pousser le couple à l’échec.

J’entends de loin déjà les questions se poser  » oui, mais si on veut construire/ se marier/ avoir des enfants »? Et bien justement, si nous tentions de remplacer la notion de toujours par quelque chose de plus porteur d’espoir, quelque chose qui permettrait de vivre une belle histoire d’amour en profitant du temps présent. Remplaçons ce  » je t’aime pour toujours » par  » je t’aime aujourd’hui ». Ceci permet de construire une vie à deux sans pour autant rentrer dans une forme d’acquisition de l’autre.

L’ennemi du désir est justement de ne plus avoir ce moteur qui nous pousse chaque jour à prendre soin de soi et de l’autre. L’emplâtre du  » pour toujours » ne viendrait que calmer de façon illusoire la peur de perdre l’autre. Le propre de l’être humain est qu’il ne peut contrôler les sentiments de son semblable, aussi injuste cela puisse paraître parfois. Se faire quitter par quelqu’un que l’on aime est une expérience aussi douloureuse que violente. Si bien que si l’on y prend pas garde, on peut mettre celui qui s’en va sur un piédestal et soi-même tomber dans un trou de narcissisme où l’on nourrit une mauvaise image de soi.

Si la route est longue pour accepter que l’on ne contrôle pas les sentiments de l’être aimé et que l’on peut le ou la perdre, être capable d’accepter que l’on a pas de prise sur tout est certainement le meilleur cadeau que l’on puisse se faire. Aussi parce que l’on peut s’autoriser à prendre le risque d’être pleinement soi-même.

Allez , profites-en pour faire des bisous à ton/ta moitié. Ou à toi-même, parce que t’es pas mal non plus.

Lisenn

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s