Je m’ennuie…

Je m’ennuie…

Tranquillement, tu es chez toi. Face à la montagne de trucs à faire en tout genre, tu as le choix. Faire quelque chose d’utile : ménage, linge… Non! Faire quelque chose pour toi: lire , regarder une série, te promener, boire un café, faire du sport …Mouais. Voir quelqu’un ? Pas envie.

Et soudain, assis dans ton fauteuil, il est là, il s’installe, il te regarde dans les yeux. Non ce n’est pas le Horla.Ce truc là, dont je te parle, c’est pire que ça. C’est l’ennui, ce gros bâtard.

L’ennui, c’est quand dans tout ce que tu possèdes, quand tout ce dont tu pourrais jouir ou faire devient indigne de ton intérêt. Ne va pas croire que c’est le privilège des enfants. Oh non, l’adulte le connait tout aussi bien. La version adulte est exactement la même, tes jouets ne t’amusent plus.

On entend souvent qu’il faut laisser les enfants s’ennuyer, ce serait bon pour leur construction, leur imagination. Et les grands, alors ?

Notre société s’impose une double contrainte: 1. la peur du vide, 2. la volonté névrotique de trouver quelque chose pour lequel on aurait de l’intérêt ad vitam æternam. La peur du vide se nourrit de cette nécessité de se montrer actif dans la communauté ( le fameux  » fous toi un coup de pied au cul » bien culpabilisant). Si on s’arrête, parce qu’on n’a plus envie de faire ce qu’on fait, on est face à un vide intérieur qui peut-être angoissant. Un vide qui nécessite du temps et de l’énergie car il faut d’abord le reconnaître, l’accepter pour le dépasser. La volonté névrotique de garder un intérêt pour une activité à vie oublie que la plupart des gens sont suffisamment intelligents pour désirer s’améliorer, apprendre d’autres choses, ce qui est sain. Mais tellement sain. Je suis sûre que tu connais dans ton entourage quelqu’un comme ça, il ne s’arrête jamais, comble le vide sans arrêt, il ne connait pas le repos. Enfin il connait le repos à la seule condition qu’il le mérite pour avoir produit quelque chose de suffisant dans la journée. Mériterait-on le repos comme une bon point? ça, mon ami, c’est le mécanisme qui conduit au fameux burn out, aussi appelé épuisement ( ménager, professionnel, amoureux…).

Cela ne veut pas dire que rien ne durera dans ta vie bien au contraire. Ces nouvelles expériences nourriront tes échanges avec les autres . Elles te permettront de rencontrer des personnes que tu aimeras. Tes proches, eux aussi, évoluent constamment. L’ennui signifie qu’il faut du changement, qui a son tour induit du mouvement. Une magnifique horlogerie à laquelle tu peux faire confiance. En essayant des choses, on devient plus fort, on n’a moins peur de l’échec… mais avant cela faut-il encore s’ennuyer.

Passe de chouettes vacances, autorise toi à glander sur un transat si tu en as l’envie et encore plus si tu en as besoin.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s