Toi, moi & la tentation

Toi, moi & la tentation

La tentation est l’attrait vers quelque chose de défendu par une loi morale ou religieuse ; incitation au péché ou à la révolte contre les lois divines. Ce n’est pas ton humble psy qui te le dit mais le Larousse. Autant te dire que c’est une sensation que tu connais déjà bien et qui n’est pas prête de nous quitter, pourquoi?

Une bien belle notion existe en psychanalyse, celle du surmoi. Pour t’éviter de te donner une migraine, je vais te simplifier ce terme très laid. Le surmoi est une instance (qui vit dans ton cerveau, ton âme , ton coeur) qui va en gros contenir et faire vivre tous les interdits, toutes les lois morales, civiques, religieuses, sociales …. Enfin le surmoi, c’est celui qui valide ou non tes choix.

Il y a de ça 7 ans, j’avais assisté à une série de séminaire sur le « prendre soin » en psychologie, le surmoi y était une notion centrale. Car ce foutu surmoi,en te privant de certaines choses/pratiques/personnes/gourmandises, va te pousser à justement avoir follement envie de toutes ces choses interdites. On dit dans notre jargon que le surmoi « pousse à jouir ».

L’objet de ce fameux séminaire était de dire pour prendre soin du désir de l’autre, il ne faut pas y répondre. En gros, si tu combles un désir précis, celui-ci tu ne le désireras plus en tout cas pas tout de suite. C’est applicable à chaque désir, pour une religieuse au chocolat , une nouvelle voiture, un amant, une maîtresse….En gros dès que ton désir est comblé, tu n’auras plus envie de te nourrir de ça. Cela voudrait-il dire qu’on se lasse de tout? Pas exactement mais on doit sans cesse renouveler nos attentes car on a besoin de désir pour vivre.

Il faut faire attention parce que la force d’un désir poussé par l’interdit ressemble à s’y méprendre à un tsunami. Au loin, on voit un petit mouvement à l’horizon et puis ce n’est que quand la vague est à tes pieds que tu prends conscience de sa puissance e son danger, trop tard tu es submergé, noyé. Et parfois, quand tu reprends enfin ton souffle tu ne peux plus que contempler les dégâts. Alors je te vois venir… là on parle de désir, pas de besoin….

Tu as besoin de manger tous les jours pour vivre, tu n’as pas besoin que ce soit systématiquement une religieuse au chocolat…. tu saisis la différence?

Les deux se confondent dangereusement et font que tu peux confondre besoin et désir.

Notre dévoué Oscar Wilde disait  » le meilleur moyen de résister à la tentation c’est d’y céder ». Il avait bien compris le mécanisme. Ce qui pose la question de ce qui est le meilleur, y céder ou l’entretenir, le garder au chaud ….

Un choix très intime au final, qui ne concerne que toi, moi, celui qui est dans cet état de fait.

Car après tout celui qui devra assumer sa tentation qu’il y cède ou non d’ailleurs, c’est celui qui la vit.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s