Les affres de l’e-réputation ( publier sous son vrai nom: bonne ou mauvaise idée ?)

Les affres de l’e-réputation ( publier sous son vrai nom: bonne ou mauvaise idée ?)

On ne cesse de nous rebattre les oreilles de l’importance grandissante de notre e-réputation. Ainsi la toile devrait, rester pour longtemps encore, le temple de l’anonymat avec le cortège des excès en tout genre que ce postulat comporte. Haters, cyberharcèlement, suicides consécutifs à ces harcèlements, sexisme, racisme, homophobie…

L’anonymat sur internet est une illusion comme l’a prouvé récemment l’affaire Ashley Madison. Une cybersociété qui proposait des rencontres adultérines discrètes. Une fois la lise de ses clients hackée, la révélation a détruit plus d’un foyer conduisant même certains utilisateurs au suicide.

J’étais tenue par le secret professionnel et donc à une forme de vie encore plus anonyme les dernières années, maintenant que ce n’est plus le cas et je peux enfin m’autoriser à écrire en mon nom. Pourquoi le faire?

Pour affirmer ma responsabilité vis à vis de mes articles. Je n’aimerais pas ce sentiment de me cacher. J’avais d’ailleurs écrit là-dessus il n’y a pas très longtemps. Je te remets le lien au cas où. Sommes-nous à l’ère de la déresponsabilisation?

Il y a aussi qu’il serait ridicule et présomptueux de prendre un pseudonyme comme je ne suis absolument pas un personnage public. Je suis , de fait, une personne anonyme même en utilisant mon nom et mon prénom et ça a quelque chose de vraiment sympathique.

Je refuse le contrôle de l’image tel qu’on nous l’impose aujourd’hui. Ainsi quand tu cherches du travail, on te conseille d’abord de faire attention à ton e-réputation.

Je comprends la nécessité d’éviter de montrer des photos de tes fesses sur internet ( sauf si c’est ton métier), mais en dehors de ça, quel mal y aurait-il à montrer qu’on a des amis, des loisirs, des passions et une vie en dehors du travail. Et même si tu as des casseroles, ça prouverait quoi, que tu es adhérent du club des adorateurs des andouillettes AAAAA? que tu es humain et que tu portais des casquettes Von Dutch dan les années 2000? que tu as fait un tatouage tribal au dessus de tes fesses ou sur ton épaule il y a 10 ans?  mon pauvre ami…

J’écris donc sous mon nom pour dire que je suis une personne lambda et que ce n’est pas si grave de l’être.

Penchons-nous ensemble sur la tendance psychopathologique que va imposer la nouvelle image de soi sur internet?

Et en psychologie, il existe un super concept pour parler de ça, le faux-self.

« Une partie centrale du Moi est gouvernée par les pulsions (sexualité), et une autre partie est tournée vers l’extérieur pour établir les rapports relationnels avec le monde. Si le Vrai-Self demeure spontané, les événements extérieurs s’étant accordés à cette spontanéité grâce à l’adaptation d’une mère ‘suffisamment bonne’, le Faux-Self révèle la dissociation à travers une certaine réserve, une attitude sociale toujours polie, de bonnes manières dans les rapports aux autres… L’individu a investi son apparence, protégeant son Moi derrière un écran social rigide. »

Quel blabla psy… En gros, la personne qui développe un faux-self aurait une personnalité basée sur l’image d’elle-même qui est fausse par rapport à ce qu’elle serait réellement. Quand tu souffres de ça, tu te transformes donc en véritable « homme-carton ».

Avec le développement des « post-bad » (reines et rois des selfies) et autres termes savants et récents de la manipulation de sa propre image sur internet notamment sur le réseau instagram, internet contribuerait-il à avoir pathologiquement honte de soi-même et à devoir ainsi falsifier son image en permanence?

Certaines « influenceuses  » instagram publiant ainsi des manifestes pour dénoncer les dérives de la manipulation de son image à la fois sur les jeunes subjectivités en construction mais aussi sur elle-même.

Gageons que l’état d’avancement de cette société basée sur l’image est en train de prescrire les futures psychopathologies modernes. Du coup, si je saisis la tendance, ce sera beau à voir mais laid et douloureux à l’intérieur. Chouette!

Lisenn

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s