Dix petits moments de solitude.

Dix petits moments de solitude.

La vie est faite de petits moments de solitude, voici une liste non exhaustive de ceux que j’aurais aimé oublier et puis comme ça peut-être que tu te sentiras moins seul(e). #onsetapetouslahontetôtoutard.

Petite, j’étais tellement contente d’aller au Mac Do (de Thionville de surcroît) , qu’une fois en sortant de la voiture, j’ai crié « Mac Dooooooo » les bras en l’air en courant pour me scratcher violemment dans la porte vitrée. (Sister, si tu passes par là, elle est pour toi celle là).

J’avais un énorme coup de coeur pour un garçon en vacances, l’été de mes 16 ans. Ma mère m’avait acheté un superbe ensemble pantacourt + chemise asymétrique doré. La fierté. Jlo represent. Je le croise dans la rue avec l’espoir qu’il me remarque, il me dit  « Bah dis donc Lisenn, tu pars bientôt sur Mars ? » . Incompréhension de ma mère qui me dit quelques jours plus tard « je ne comprends pas Lisou, tu le voulais tellement cet ensemble. Pourquoi tu ne le mets jamais? » #coeurbriséforever

Tous les moments où tu penses que quelqu’un te fait signe, tu lui réponds mais ce n’est pas à toi qu’il cause. Du coup, il te regarde de travers. Malaiiiiise.

Ma frangine , de 7 ans mon aînée, m’a coursée dans tout le village pour avoir dit à son copain qu’elle s’était rasée les jambes pour lui. Elle m’a évidemment attrapée juste devant la maison et j’ai eu la baffe (méritée) de ma vie dans mon otite . Mon père est sorti, il a mis une baffe à ma sœur (non méritée) et une pour moi (non méritée, hé ho je venais déjà d’en avoir une).

Je me suis endormie sur une plage au Cap d’Agde l’été de mes 18 ans après avoir trop fait la fête. Quatre heures plus tard, j’étais cramée et que d’un côté. Oui, parce que je m’étais endormie sur mon côté droit. J’ai toujours les tâches de soleil de ce jour là à vie.

Mon prof de CM2 avait inventé un mot pour décrire mes étourderies car j’étais constamment dans la lune « les lisenneries ». Vieux con va !

J’ai essayé de draguer le gars à côté de moi pendant le piquet de grève de la fac. Je me suis dit que j’allais faire une blagounette. Chic, le listing des emails qui tournait devant moi. Je prends un nom ridicule au hasard et je lui dis  » Oulàlà , y’a un pauvre mec qui s’appelle J***** C***** .Y’a vraiment des parents qui n’ont pas de coeur hahahaha ». Réponse de l’intéressé; c’est lui. J’ai tenté de m’en sortir avec un « Sois bienvenu au club, je m’appelle Lisenn Gilleron ». Il ne m’a plus adressé la parole pendant mes deux ans de masters. Mec, je te comprends. J’aurais aussi aimé arrêter de me côtoyer à ce moment précis.

Quand, pas du tout à ce que je faisais, j’ai demandé à un patient si son père mort un mois auparavant se portait bien et qu’il a répondu  « ben … il est toujours mort ». La honte, je le savais, j’ai juste fait une phrase automatique. Le métier qui ne pardonne pas.

Quand je me suis brûlée au second degré profond avec un bol de cire chaude et que le médecin qui faisait mes bandages aux mains a dit en riant « heureusement que vous n’avez pas commencé par le maillot hin hin hin ». Les joies de l’humour carabin.

Quand avant de me préparer à sortir le soir, j’ai mis de la crème, du maquillage et du parfum et que je me suis mise à gonfler d’un coup. Le médecin de garde avec son fort accent africain m’a dit « Forcément, vous avez crée une nouvelle substance chimique, ne vous étonnez pas ». Chimy chimy yo chimy yeah chimiste !

La bonne nouvelle, c’est qu’aujourd’hui j’en ris à m’en rompre le short. La mauvaise, je ne mettrai plus jamais mon ensemble Jlo en lamé. T’es vachement triste, non ? de ne jamais voir ça !

Shame, shame, you know my name.

Lisenn

2 réflexions sur “Dix petits moments de solitude.

    1. J’étais tellement persuadée que tu ne pourrais pas résister à l’envie de dire quelque chose haha… Pendant que mon égo et ma face souffraient, toi t’étais en train de pleurer de rire sur le parking sous les regards déconfits et pas fiers des parents.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s