Ce jour récent où j’ai réalisé que je n’étais plus rancunière.

Ce jour récent où j’ai réalisé que je n’étais plus rancunière.

Il n’y a même pas quelques semaines, je constatais dans un sentiment d’étrangeté le plus total que je ne possédais plus aucune rancoeur.

C’est un phénomène nouveau car , encore très récemment, j’avais parfois l’impression de faire partie de ces gens qui disent pardonner mais qui en réalité portent encore de la colère et de la tristesse ( donc de la rancœur) à l’égard d’un autre ou de la vie tout simplement.

La rancoeur, c’est quand tu possèdes dans ta tête un grand tableau imaginaire où tu fais tes comptes malsains de qui de toi ou de l’autre a fait le plus de mal. Au final, tu te punis parce qu’au fond c’est à toi-même que tu en veux de ne pas avoir su gérer certains moments de crises ( conjugales, familiales, amicales …)

Je pardonnais ou plutôt j’essayais sans avoir l’impression que tous les protagonistes de mon cerveau fassent de même. Pourquoi? Parce que la mémoire de moments douloureux revenait sous forme de flashbacks invasifs et incontournables.

Je ne sais pas si c’est mon année 2016 qui a achevé toute forme de sentiment négatif à l’égard de ceux que j’ai aimé et qui ont parfois pu me faire du mal (sans le vouloir). Et en plus, nous sommes tous à un moment ou à un autre maladroit ou pas sympa avec quelqu’un qu’on apprécie. Juste comme ça, parce qu’à ce moment précis on est à côté de la plaque, maladroit ou soi-même en souffrance.

Je ne sais pas si c’est le travail que j’ai dû faire sur moi-même pour exercer mon métier qui amène les plus grands changements à la toute fin. Toujours est-il que ce sentiment désormais disparu m’offre une grande liberté. Celle d’aimer librement sans avoir peur de souffrir, celle d’aimer et d’accepter que l’autre n’est pas obligé de faire de même, celle de pardonner réellement sans attendre que la personne concernée puisse avoir envie de la faire, accepter les choses telles qu’elles sont et y voir le positif.

C’est fou ce que la rancoeur est en fait de l’amour ( passionnel ) déguisé, on aime tellement qu’on en attend trop et mal ( et des actes qu’on ne devrait pas attendre de qui que ce soit ). Finalement, elle nous lie plus que jamais à l’autre et lui offre une part non négligeable d’influence (bien malgré lui) sur notre condition psychique du moment.

Et d’un seul coup, on prend conscience qu’on arrête aussi de s’en vouloir à soi-même, et ça, ben c’est franchement magique.

Parfois ça me fait flipper tout ce changement. Je me dis que ça y est; j’ai une tumeur du lobe frontal qui annihile mon système neurologique de base dont le premier symptôme est un changement de comportement ou de personnalité. Après tout, le produit qu’on m’a injecté dans l’œil pour traiter l’OVCR était expérimental.

Dans tous les cas, qu’est ce que c’est bon …

Et comme dirait le pape de la chanson rnb lova lova, I believe i can fly, I believe i can touch the sky.

Essaye d’être un peu plus doux avec toi-même, tu verras c’est pas mal. C’est même carrément jouissif.

Lisenn

 

2 réflexions sur “Ce jour récent où j’ai réalisé que je n’étais plus rancunière.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s