La beauté de cet homme.

La beauté de cet homme.

Je t’écris un tout tout petit post juste pour partager mon émotion du moment.

Il y a un peu plus d’un an maintenant, la France était sous le choc des attentats du 14 juillet à Nice.

J’avais d’ailleurs écrit un article pour manifester ma colère et mon indignation Mémoire d’un 14 juillet . 

Je t’expliquais à quel point j’aimais le 14 juillet, petite fille, et, combien il était important pour moi d’y emmener ma fille. L’an dernier, j’ai réalisé qu’elle ne grandirait pas dans le même sentiment de liberté que ceux de notre génération.

Nice a laissé des stigmates. Depuis, plus un évènement public sans gros blocs de béton et camions postés pour protéger la foule. Cette année, la ville de Strasbourg avait mis en place un plan de sécurisation assez impressionnant, donnant à la ville des allures de désert post-apocalyptique quelques heures avant le début des festivités.

Et c’est à ce moment là, même si ma mémoire et mon âme d’enfant veulent profondément l’oublier que je me souviens de ce qui a pu se passer et de ce qui pourrait se passer. Car l’an dernier, j’étais massée sur les quais avec ma fille, mon mari et mes amis et à une ville près, ça aurait pu être nous.

Revenons au sujet de l’article, la ville de Nice a organisé un concert et une cérémonie de commémoration pour les victimes.

Et nous avons assisté à l’émotion saisissante du chanteur Calogero, qui n’avait déjà plus besoin de prouver son humanité depuis bien longtemps. Il interprétait la chanson  » les feux d’artifice » au piano accompagné d’une chorale. C’était beau et triste. Mais au dernier couplet, on voit le chanteur submergé par l’émotion, incapable à ce moment là de continuer à chanter. Prenant son visage dans ses mains, pris de sanglots.

Terriblement triste, parce qu’on le voyait vraiment souffrir.

Beau, tellement beau, car dans cette période spéciale que l’on vit, j’ai toujours peur de finir par m’habituer à toute cette violence et cette haine. Du coup, voir quelqu’un de profondément humain réagir, ça nous rappelle que ça fait toujours aussi mal et c’est tellement important de se tatouer ça à l’esprit.

Alors merci pour le rappel à notre condition humaine Monsieur Calogero. La beauté de cet homme. Ma grand-mère Nelly aurait dit  » c’est une belle âme ». Et putain, ça manque les belles âmes en ce moment.

“Notre vraie nationalité est l’humanité.” H.G. Wells

Lisenn

 

 

 

6 réflexions sur “La beauté de cet homme.

  1. à chaque fois que je lis quelque chose qui fait référence aux attentats je reste très surprise. Je ne suis pas en France et je n’ai pas vécu ces moments d’angoisse et de stress que vous vous avez ressentis.
    bonne semaine Lisenn

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s