La minute pute : Mais tu vas arrêter avec ta p***** de chaîne !

La minute pute : Mais tu vas arrêter avec ta p***** de chaîne !

L’envie me prend parfois de secouer des gens, la tête à l’envers au dessus d’un pont, quand je traîne sur les réseaux sociaux et aujourd’hui, je te propose de commencer une nouvelle rubrique « la minute pute » qui comme son nom l’indique va décimer avec délectation certaines habitudes insupportables vues sur la toile.
La première minute pute traitera d’un sujet qu’on aimerait voir disparu depuis 1999.

Revenue sur Facebook il y a peu, je constate avec effroi que les chaînes n’ont pas cessé d’exister. Je t’offre trois raisons d’arrêter définitivement de polluer le monde avec ces immondices. Retour sur l’anatomie d’un truc qui pue vraiment le caca et, pourquoi, il faut que tu cesses à tout jamais d’en faire circuler.

L’exemple réel que l’on va utiliser pour décrypter le fonctionnement de ce morpion du web :

Quand je parle de chaîne, je ne parle pas de mouvement de solidarité comme après les attentats de Charlie Hedbo ou du Bataclan. Je te parle de ce truc qui circule pour te faire faire circuler une information censée être à caractère solidaire mais dont une chose fait que ça n’est pas crédible. La chaîne typique comporte toujours une donnée gerbante, la culpabilisation d’autrui. Décryptage avec ce que j’ai pu voir récemment sur mon mur.

Une pensée toute particulière ce soir 😢 Qui me ramène à mes démons… Saleté de crabe, dégage !!!

Fous lui la paix !!! Cette maladie de merde a tué trop de gens que j’aimais… Contrairement à d’autres ce sera une petite demande n’entraînant pas l’élimination des amis de ma liste. Étant donné que j’ai un intérêt personnel dans les effets du cancer, je veux voir qui lit et qui partage sans le lire !
Si vous avez tout lu, sélectionnez « J’aime », pour que je puisse vous remercier dans votre profil. Je sais qu’un grand pourcentage d’entre vous ne sera pas diffusé, mais mes vrais amis vont le faire.

S’il vous plaît, en l’honneur de quelqu’un qui est mort, ou a le cancer, ou même avait un cancer.

Tout le monde dit : « si tu as besoin de quelque chose, n’hésite pas, je serai là pour toi »…, donc je vais faire un pari, sans être pessimiste, j’aimerais savoir qui de mes amis et ma famille mettront ça sur leur FB. Tu dois le copier et coller (ne pas partager) !!! Je veux savoir sur qui je peux compter… et je suis sûre que le nombre est inférieur à 25. Écrivez « fait » dans les commentaires quand tu le fais ! C’est le mois de sensibilisation sur cette maladie.

J’ai fait ça pour quelqu’un de très spécial !

Nous connaissons tous quelqu’un qui a combattu cette maladie, ou qui se bat contre ce mal actuellement. Merci. COPIER ET COLLER… NE PAS PARTAGER »

DONC, RAISON NUMÉRO UNO : GARDE TA CULPABILITÉ DANS TON FION VEUX-TU !

Ta chaîne partait probablement d’une bonne intention.  Qui ne rêve pas de voir le cancer éradiqué. Mais elle repose sur un truc qui me rend malade ; la culpabilisation de celui qui va la lire.

Oui, tu sais, ce gros dégueulasse-vilain-pas beau-méchant qui n’est pas ton ami sincère, celui sur lequel tu ne peux pas compter car il ne transmettra pas ta chaîne pourrie.  Le vieux principe repose sur ce fameux « si tu m’aimes, tu le feras ». Mais, attends, est- ce que mes oreilles fonctionnent bien ? Mais c’est ce qu’on appelle de la manipulation. Je ne peux le croire, toi, si bon-gentil-altruiste, tu ne serais juste qu’un ou une vil(e) manipulateur(trice) prêt à exploiter la faiblesse de l’autre et son envie de te prouver son amour.  Je peux te confier un secret, personnellement, quand je vois ça sur ton mur. J’ai envie de te supprimer, de ne plus t’appeler et surtout de te coller une bonne grosse tarte. Et même si tu le files à l’autre comme une patate chaude, pour ne plus te brûler les doigts avec ta propre conscience. Faire culpabiliser ses potes, c’est beurk, c’est tout !

RAISON NUMÉRO DOS : SI TU VEUX FAIRE QUELQUE CHOSE CONTRE LE CANCER, J’AI DES ADRESSES POUR QUE TU TE BOUGES TES MICHES.

Manque de bol pour toi, il s’avère que ton interlocutrice a travaillé en oncologie. Jusqu’à preuve du contraire, ta chaîne n’a sauvé personne ni même redonné le sourire à quelques malades que ce soit. Pourquoi ? parce que ce dont ils ont besoin c’est toi en face d’eux. Et non, je t’arrête tout de suite, toute forme de soutien n’est pas bonne à prendre.

Le cancer te désole, moi aussi, tu peux faire tout un tas d’actions bénévoles pour montrer ton soutien à ceux qui souffrent d’un cancer.

Voici un carnet d’adresses pour que tu puisses à ton tour nous montrer que les malades t’importent vraiment, mais oui ça te demandera plus d’efforts qu’un CTRL+C/CTRL+V.

Tu peux par exemple faire un don pour financer la recherche et améliorer la vie des malades par exemple sur :

-http://www.alsacecontrecancer.com/

-https://www.ligue-cancer.net/faire_un_don/en_ligne

Tu peux aussi participer à des œuvres caritatives ou faire du bénévolat :

RAISON NUMÉRO TRES : RÉFLÉCHIS DEUX MINUTES QUEL EFFET CA PEUT DONNER A QUELQU’UN QUI SOUFFRIRAIT D’UN CANCER DANS TON ENTOURAGE FACEBOOK.

Il y a des gens qui sont discrets sur leur état de santé. Et si tu viens geindre sur la tristesse du cancer et que bouhou tu verras qui t’aime vraiment en postant ta chaîne, je te parie un billet de 50 que dans tes contacts il y a quelqu’un de malade ou en sursis pour lequel c’est certainement indécent de voir ce type de message.

Si tu veux communiquer efficacement et intelligemment sur le cancer

  • Parle de ta propre expérience et de ton vécu, cela touchera probablement plus tes contacts que des mots lamdbas qui ne traduisent en rien l’expérience de souffrir d’un cancer ou de voir un de ses proches en souffrir. Tu peux ainsi demander gentiment à tes contacts de partager s’ils le veulent bien car ça te ferait plaisir. En plus c’est beaucoup plus touchant de lire de vrais témoignages d’amour de ceux qui ont vu un proche souffrir ou perdu un proche.
  • Il y a plein de magnifiques témoignages sur la blogosphère ou sur YouTube. Tu peux aussi diffuser les mots de ces autres qui seront plein de sens et de vérité.

Je te conseille par exemple ce blog d’une jeune femme alsacienne qui a fait une bd pour parler de son combat contre le cancer du sein http://tchaogunther.com/. Ou alors ce type de témoignage https://www.youtube.com/watch?v=KpSzxWE7Egw

Au final, tu l’auras compris peu importe le sujet de ta chaîne, tu as d’autres moyens plus élégants plus beaux et plus efficaces pour toucher ton public et les rallier à ta cause.

Et maintenant, ça suffit le copier/coller !

Je déclare la minute pute officiellement close.

Lisenn

Pour que ton couple dure, pas la peine d’envoyer « love » au 88500

Pour que ton couple dure, pas la peine d’envoyer « love » au 88500

En amour, pas de lois, pas de règles ….tu es ton propre maître et tes choix sont les bons. Personne ne sait mieux que toi-même ce qui est bon. Cet article est un questionnement sur la vision de l’amour dans la société actuelle où les gens connaissent parfois des séparations et des divorces douloureux. Le regard sur ces séparations est souvent lourd et culpabilisant. Tu étais probablement et sincèrement persuadé qu’une de tes relations ne connaîtrait jamais de fin. Il y a quelques exceptions qui nous permettent de questionner la règle, ses amours de jeunesse qui durent et grandissent dans le temps. Est-ce que ça doit nous faire rêver toi et moi?

Je suis toujours attentive au regard que mes patients portent sur le couple. Mes proches relaient bien souvent les tendances qui se dessinent dans les esprits des uns et des autres. Le point précis dont j’aimerais discuter est cette notion que l’on connaît tous du  » pour toujours ».

Pour beaucoup d’entre nous, et certainement parce qu’on a bouffé du Disney et autres comédies hollywoodiennes à l’eau de rose, le graal du couple serait d’avoir la certitude qu’on est avec « THE » personne qu’on aimera « pour toujours ». Il me semble pourtant que cette notion porte quelque chose de délétère, ce que l’on appelle en blabla de psy, mortifère. C’est à dire que de se dire  » toujours » pourrait justement pousser le couple à l’échec.

J’entends de loin déjà les questions se poser  » oui, mais si on veut construire/ se marier/ avoir des enfants »? Et bien justement, si nous tentions de remplacer la notion de toujours par quelque chose de plus porteur d’espoir, quelque chose qui permettrait de vivre une belle histoire d’amour en profitant du temps présent. Remplaçons ce  » je t’aime pour toujours » par  » je t’aime aujourd’hui ». Ceci permet de construire une vie à deux sans pour autant rentrer dans une forme d’acquisition de l’autre.

L’ennemi du désir est justement de ne plus avoir ce moteur qui nous pousse chaque jour à prendre soin de soi et de l’autre. L’emplâtre du  » pour toujours » ne viendrait que calmer de façon illusoire la peur de perdre l’autre. Le propre de l’être humain est qu’il ne peut contrôler les sentiments de son semblable, aussi injuste cela puisse paraître parfois. Se faire quitter par quelqu’un que l’on aime est une expérience aussi douloureuse que violente. Si bien que si l’on y prend pas garde, on peut mettre celui qui s’en va sur un piédestal et soi-même tomber dans un trou de narcissisme où l’on nourrit une mauvaise image de soi.

Si la route est longue pour accepter que l’on ne contrôle pas les sentiments de l’être aimé et que l’on peut le ou la perdre, être capable d’accepter que l’on a pas de prise sur tout est certainement le meilleur cadeau que l’on puisse se faire. Aussi parce que l’on peut s’autoriser à prendre le risque d’être pleinement soi-même.

Allez , profites-en pour faire des bisous à ton/ta moitié. Ou à toi-même, parce que t’es pas mal non plus.

Lisenn